Bulletin no 12 sur la négociation collective : neuvième semaine à Toronto

Cette semaine, après une pause stratégique, l’ACCTA a réuni à nouveau le comité de négociation à Toronto. Le but était d’adopter une approche différente afin de formuler une autre offre complète et détaillée pour présentation à NAV CANADA. C’est exactement ce que le comité a fait, si bien que, vendredi, l’ACCTA a déposé une nouvelle offre complète pour conclure ce cycle de négociations collectives.

Le point sur le Code canadien du travail

Nous avons récemment informé les membres des modifications que le gouvernement fédéral a apportées au Code canadien du travail et qui sont entrées en vigueur le 1er septembre 2019. L’exécutif de l’ACCTA et Debbie Cooper, avocate générale de l’Association, ont rencontré NAV CANADA afin de discuter des répercussions éventuelles de ces changements sur la convention collective.

Le point sur les négociations

Le conseil exécutif s’est réuni cette semaine pour discuter des prochaines étapes du processus de négociation. Lewis Gottheil et Debbie Cooper, respectivement avocat externe et avocate générale de l’ACCTA, se sont joints aux membres du conseil. La réunion a essentiellement porté sur la conclusion d’une entente sur le maintien de certaines activités (EMCA) avec NAV CANADA et sur les stratégies à privilégier pour les prochaines étapes de la négociation.

NAV CANADA présente un plan de mesures correctives concernant la fatigue

Les membres n’ignorent pas que Transports Canada a rendu ses conclusions sur la fatigue et demandé à NAV CANADA d’apporter des changements à ses pratiques en matière d’établissement des horaires afin d’atténuer la fatigue. Transports Canada a mis en évidence plusieurs problèmes qui doivent être réglés et a exigé que NAV CANADA dépose à brève échéance un plan de mesures correctives (CAP) pour ce faire. Le CAP a été soumis à Transports Canada en juillet 2019. Sur recommandation du groupe d’action sur la sécurité et la fatigue (GASF), NAV CANADA le présente maintenant aux employés dans un souci de transparence.

Examens d’appel de la classification

Le 3 septembre 2019 Selon l’ancien processus de classification (avant l’adoption de la nouvelle grille d’évaluation), le niveau de classification pouvait faire l’objet d’un appel auprès d’un comité d’examen tripartite. Un tel comité a été formé pour entendre les appels en vertu de l’ancien processus de classification. Le comité est présidé par Sandra Haydon, une sous-traitante qui a […]

1 2 3 5